..../...................../.....................................................................



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
The judgment

I run
your world

avatar

Messages : 1945

All about you
Your secret life:
Disponibilité: [nb RP/nb max]

MessageSujet: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   Mar 12 Avr - 12:45

« We are Broken »
Eleanor Druitt & Holly Donovan & Aaron O'Hara

Yeah Cause we are broken What must we do to restart Our innocence And all the promise we adored Give us life again Cause we just wanna be home Lock the doors Cause I like to capture this voice You came to me tonight So everyone will have a choice And under red lights I'll show myself it wasn't forged We're at war We live like this Paramore - We are Broken

« Rues de L.A., mi-août, il est près de minuit.
Aaron O'Hara cherche les deux jeunes femmes dans la rue où il leur a donné rendez-vous. Eleanor Druitt, la rousse complètement dingue mais qu'il apprécie l'a appelé en urgence et il en sait assez sur elle pour savoir que c'est sérieux. Apparemment, elles ont été attaquées dans le métro, l'une a paniqué et l'un des assaillants s'est retrouvé KO. Eleanor n'a pas été très claire mais il fonce. Les deux jeunes femmes ont couru une fois sorties du métro et elles attendent désormais la voiture.
Cette nuit va être pleine de révélations en tous genres et pas forcément des plus agréables à entendre.... »


Revenir en haut Aller en bas
http://evolution.forum-pro.fr
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   Mer 13 Avr - 0:11

« Attendez-moi à deux stations au Sud, j'arrive immédiatement. J'en aurai pour une quinzaine de minutes. Respire et surtout ne te fais pas remarquer. » Je raccrochai et entrai dans le hangar de Genome. Je m'étais précipité hors de mon bureau dès que j'avais compris ce qu'il se passait. Je grimpai dans l'un des voitures que nous utilisions pour les interventions et filai droit dès que l'espace du l'ouverture du portail fut suffisamment grand. Je filai vers le centre de la ville...

Il était tard mais la ville était en pleine animation. Vegas ne dormait jamais mais la Cité des Anges n'avait visiblement rien à lui envier de ce côté-là. Seulement, je savais que la nuit était propice au pire et j'avais peur pour Eleanor. Son paniqué au téléphone m'avait immédiatement inquiété, j'avais bien compris qu'il se passait quelque chose de grave, jamais cette fille n'aurait osé m'appeler pour des futilités. Jamais. Je n'avais pas tout suivi mais j'avais saisi l'essentiel : elle et une autre jeune femme s'étaient retrouvées assaillies dans le métro de la ville par deux membres de Genetic. Les choses avaient mal tourné et l'un des assaillants s'était retrouvé inconscient. Les explications hâtives d'Eleanor avaient été quelques peu confuses. Je lui avais alors simplement dit de partir vite, de prendre le métro dans un sens, puis de le prendre dans l'autre une station plus tard pour ne pas être poursuivie. Je lui avais donné un point de rendez-vous, point où je me rendais à vive allure : l'aiguille du compteur s'agitait dangereusement au-dessus de toutes les limitations de vitesse envisageables mais je m'en foutais. J'avais peur pour Eleanor.
Je commençais à m'attacher à cette rouquine complètement barrée et trop bavarde. Elle me faisait rire à coup sûr et était capable de surprendre sans cesse son petit monde. Je ne la connaissais pas encore mais j'avais une envie terrible de repousser ses barrières : si elle parlait trop, c'était parce qu'elle avait des choses à cacher. C'était une technique que ma soeur avait utilisée au cours de sa vie : parler sans cesse sans laisser le temps aux autres de poser leurs questions. Une fois qu'elle s'arrêtait, aucune question n'était posée : le besoin de silence était trop intense. Avec la canadienne, c'était la même histoire. Elle avait beaucoup de choses à raconter mais elle choisissait les fragments. J'avais réussi à la faire parler de ses angoisses en la mettant devant le fait accompli à notre dernière rencontre. Là, j'allais devoir la faire parler mais aussi lui raconter de nouvelles choses...
Ce qui m'inquiétait le plus dans toute cette histoire, c'était le fait que deux membres de Genetic l'aient retrouvée dans le métro : avait-elle donc été identifiée ? Etait-elle sur les listes ? Après tout, Reynolds avait utilisé le pouvoir d'Eleanor sur moi au gymnase et d'après ce que j'avais pu comprendre de cette femme, elle devait sûrement être en train de tout tenter pour retrouver ce pouvoir. Retrouver Eleanor. Je sentais mes mains se crisper au volant au fur et à mesure que ces idées envahissaient mon esprit. Et s'il s'agissait de cette fille qu'il y avait avec elle ? Qu'avait mentionné Eleanor à son sujet ? Pas grand chose de compréhensible : j'avais uniquement compris qu'il s'agissait d'une mutante puisqu’apparemment, c'était le manque de maîtrise de la seconde jeune femme qui était à l'origine de la mise à terre d'un assaillant et donc de la réussite de leur fuite. Réussite en cours du moins car rien n'était joué. J'espérais réellement pouvoir sortir les deux jeunes femmes de là. Je m'étais déjà attaché à cette rousse piquante et je savais qu'elle avait encore des surprises à révéler...

J'arrivais en centre ville à toute allure, tentant tout de même de rester totalement vigilent à la route. Non, je l'étais. Je n'avais jamais eu un accident, ça n'allait pas commencer ce soir, pas dans ces conditions. Je me rapprochais de la zone de rendez-vous : je commençai à ralentir tout en épiant chaque coin de rue, gardant toujours un oeil derrière moi au cas où... Au cas où elles n'auraient pas réussi à fuir leurs agresseurs, au cas où d'autres agents de Genetic auraient été envoyés sur place, au cas où elles ne seraient même pas là...
Je ne voulais pas y penser, j'allais les aider. Je sillonnai ainsi deux rues avant de les voir sortir dans mon rétroviseur : je fis marche arrière pour me poster à leur hauteur. J'ouvris ma fenêtre et vis Eleanor paniquée et encore essoufflée. Mais elle semblait aller bien. Je tournai la tête vers la seconde jeune femme... « Holly... » Merde.
Je secouai ma tête pour retrouver mes esprits : « Montez ! Vite ! » Et je démarrai, silencieux, dès le second claquement de portière... Je venais de prendre sur les épaules une nouvelle charge d'inquiétude à l'idée qu'Holly aussi s'était retrouvée mêlée à ça... Holly que je n'avais pas vu depuis un mois...

Holly qui m'avait terriblement manqué...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   Mer 13 Avr - 14:51

    C'était pire que tout ce qu'elle avait imaginé. Vraiment pire que tout. D'abord son couple partait en cacahuète depuis cette histoire d'arrêter de fumer de la drogue tant son petit ami était un hyperactif emmerdant et il y avait Genetic. Bon, pas tout le temps Genetic mais cette histoire de mutants enlevés lui restait tout le temps dans un coin de la tête quand elle était hors de chez elle. Et dire qu'elle se croyait paranoïaque ! Que nenni !

    Il avait fallu qu'elle aide la fameuse Holly et s'était retrouvée dans la merde jusqu'au cou. Le hasard faisait quand même super bien le hasard ou alors comme elle commençait à le penser, le hasard n'existait pas du tout. C'était un SuperMutant qui maîtrisait tout en fait. Ouai.. ça devait être ça. Mais pour le moment, elle était saine et sauve, en théorie, alors qu'elle montait côté passager à côté d'Aaron sous le regard quelque peu bizarre de la blonde.

      « Mais vous vous connaissez ? »

    La question débile du jour...

      « On a Genetic aux fesses ! Tu te rends compte de ce que ça veut dire ? On le savait au fond tous les deux que j'avais été repérée lors de l'attaque du gymnase. Tu le savais ? Parce que là je commence à flipper sévèrement tu vois ? Je dois faire quoi pour me mettre à l'abri ? Retourner au Canada ? »

    La rouquine pointa son index sur lui en soupirant fortement.

      « Et ne me dis pas qu'ils sont aussi au Canada sinon je fais fondre ta voiture... même si ça marche que sur les choses vivantes... Mais tu vois ce que je veux dire ? Je panique là ! »

    Une grande inspiration et la canadienne se tut enfin, laissant un silence pesant s'installer dans la voiture. Elle ne voulait pas que Genetic lui fasse du mal. Et que savait-il sur elle ? Est-ce qu'ils connaissaient son adresse ? Et il connaissait Timothy ? Pourraient-ils tenter de l'atteindre elle par lui ? Oui, elle paniquait et c'était la catastrophe dans son petit monde qui battait déjà de l'aile depuis quelques semaines.

    Pourquoi avait-il fallu qu'elle hérite de ce gêne mutant plutôt qu'une autre, surtout qu'elle venait du fin fond du Canada, une vraie redneck ! Et dire qu'elle passait ses hivers à chasser en famille et que sa mère la traînait à l'église tous les dimanches pendant que son père empaillait les animaux tués lors des précédentes sorties de chasse. Et sa mère en était une, et merci pour le cadeau, elle était désormais à Los Angeles à se morfondre dans la voiture du pauvre Aaron qui n'avait rien fait du tout. Si ce n'était répondre au téléphone et venir les sauver comme un SuperMutant. Eleanor patienta quelques secondes que sa panique se dissipe et posa sa main sur l'avant bras du jeune homme dans un faible sourire.

      « Merci d'être venu nous chercher... Je te promets une soirée cocktails mortelles si on s'en sort vivant. »

    La barmaid se tourna alors vers Holly après l'avoir relâché.

      « Vous vous connaissez comment ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   Mer 13 Avr - 23:21

Tout s’embrouillait dans ma tête je n’avais pas su que faire face cette situation et je remerciais silencieusement la personne qui avait mis Eleanor sur mon chemin et qui avait pris la situation en main en appelant... Aaron !? Mon Aaron ? Enfin, je veux dire le Aaron que j’essaie de me sortir de la tête depuis un mois ? Impossible, il refilait le numéro de téléphone de ses potes pour qu’ils fassent le sale boulot à sa place. Et puis, il devait y en avoir des tonnes a LA, pas de quoi s’en faire... Quoi qu’il en soit, son simple prénom avait suffit à me remémorer le dernier moment que nous avions passé ensemble, moment qui ne voulait tout simplement ne pas s’effacer de ma mémoire, malgré le combat intérieur que je menais pour tout oublier.
Je suivais la rouquine qui venait de passé un coup de fil, je la suivais sans vraiment savoir où j’allais. Ce fut silencieux. Nous attendions au coin d’une rue, la voiture ne devait plus tarder, ça n’avait pas vraiment d’importance. Mes pensées étaient à nouveau penchées vers ce qu’il venait de se passé. Je pensais être hors de portée de Genetic, il avait eu ce qu’il voulait de moi, du moins c’est ce que j’avais pensé. Dans le fond, je ne savais même pas ce qu’ils attendaient de moi. Depuis le gymnase, j’étais sur mes gardes, mais tout ça me démontrait que je n’avais pas été assez vigilante.

Une voiture s’arrêta devant nous, la fenêtre s’ouvrit pour laisser apparaître l’irlandais que je redoutais de voir. A vrai dire, des Aaron qui jouent les chevaliers servants, il ne devait pas y en avoir à chaque coin de rue. Je lui adressai un furtif regard avant de m’installer sur la banquette arrière alors que la rouquine s’installait côté passager. J’avais une boule de coincé dans la gorge et a sa vue, l’envie de lui foutre ma main dans la figure m’avait fortement démangée...
La voiture démarra et je n’accordai qu’une oreille peu attentive a ce qu’il se passait devant, tentant tant bien que mal de me vider le crâne. De ce que j’entendais, je compris qu’Eleanor était aussi mutante, qu’elle devait certainement avoir Genetic à ses trousses et qu’elle était capable de faire fondre les objets !?
Mon regard était posé sur le paysage qui défilait sous mes yeux. La ville était incroyablement active malgré l’heure tardive. Je resserrai mes bras au niveau de la poitrine, je commençais à avoir froid. La fatigue et le contrecoup très certainement vu que la température extérieure était encore agréable malgré le soleil couché. Lorsque mon attention se reporta à ce qu’il se passait à l’intérieur du véhicule, mon regard se posa sur la main de la jolie rouquine posée sur le bras d’O’Hara. Je pris une légère inspiration. Ca ne me touche pas, ça ne me touche pas.

« On s’est simplement croisé plusieurs fois à l’université... » Je pris un air détaché, autant que je le puisse, un mince sourire tentant même d’étirer mes lèvres. Je ne me voyais pas déballer ce qui nous liait exactement, encore est-il que quelque chose puisse nous lier... « Et vous, vous vous êtes rencontré comment ? » Mon attention était entièrement portée sur la rouquine cette fois, il fallait absolument que je me change les idées. Certes cette conversation ne me le permettrait certainement pas, il fallait absolument que je montre qu’être assise dans cette voiture, a quelques centimètres du jeune homme, ne m’atteignait en aucun cas. Ses sous-entendus avaient été très clairs la dernière fois, il ne voulait plus entendre parler de moi... Ce soir, c’était contre mon gré... Puis je finis malgré tout par adresser un regard au jeune homme, par le biais du rétroviseur. « Tu nous emmènes où au fait ? »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   Jeu 14 Avr - 0:06

Eleanor paniquait, autant que moi. Enfin, autant que ce que j'avais paniqué avant de la récupérer : la voir tout à fait apte à parler sans s'arrêter me laisser penser qu'elle allait bien donc j'étais légèrement plus serein qu'à aller, même si je vérifiais à chaque instant derrière nous afin de m'assurer que nous n'étions pas suivis. Eleanor ne s'arrêtait plus et ça me faisait sourire. Un sourire discret, à peine perceptible, mais qui me faisait un bien fou. Cette fille avait vraiment un don pour détendre les gens, c'était une évidence. Et ce don, elle allait devoir l'appliquer à son propre cas : si Genetic était à ses trousses, elle allait devoir être sur ses gardes dès maintenant. Nous étions là pour l'aider mais je ne savais que trop bien qu'une traque lancée par Genome n'était pas ce qu'il y avait de plus reposant et agréable. Elle ne me laissa bien sûr pas en placer une mais je commençais à m'y faire. Elle posa sa main sur mon bras et mon réflexe fut de lever les yeux vers le rétroviseur intérieur...
Holly... Elle avait le regard rivé sur notre contact... Je ne pus réprimer un léger frisson. Eleanor l'avait-elle senti ? Peu importait. Pourquoi est-ce que je ne me sentais pas apaisé pour Holly aussi ? Pourquoi est-ce que je sentais encore le poids de l'angoisse peser sur moi en l'imaginant dans le métro ? Pourquoi ne lui avais-je même pas adresser la parole ? Pourquoi ? Je tentait de me faire une raison depuis un mois. Je tentais de l'oublier par tous les moyens possibles mais rien n'y faisait. J'avais beau travailler encore et toujours plus, m'occuper de Shannon, voir d'autres femmes... Rien n'y faisait. absolument rien. Je l'avais compris depuis longtemps mais là, ce soir, dans cette voiture, c'était une évidence : c'était elle ou personne d'autre. Ce serait personne d'autre. Personne d'autre parce qu'elle ne méritait pas ça. Rien que cette nuit était une illustration parfaite du danger qu'elle encourait et ça me brisait. Seulement, je préférais me briser seul, je préférais être détruit et la voir vivre que le contraire...

Eleanor avait du sentir quelque chose, cette jolie rousse était terriblement perspicace, je le savais. Et comme en plus de ça elle avait la langue bien pendue et un culot sans borne, elle mit immédiatement les pieds dans le plat. Bonne ou mauvaise chose ? J'allais dire que la chose était bonne n'ayant pas le courage d'adresser directement la parole à Holly... Sauf que la réponse me transperça. « On s’est simplement croisé plusieurs fois à l’université... » Simplement... Comme si ça n'était que ça. Comme s'il n'y avait rien eu. comme s'il n'y avait rien. Mes mains se crispèrent sur le volant tandis que mon coeur ratait certains battements. Finalement, j'avais obtenu ce que j'avais cherché : je n'était plus rien pour elle. Elle m'avait sûrement oublié... J'aurais dû être satisfait, content pour elle mais non. A la place, je serrais mon volant à m'en faire éclater les articulations, un peu comme quelque chose en moi venait d'éclater pour venir se loger partout dans mon corps et me faire souffrir. Sois heureux Aaron. Sois heureux pour elle... Mais non, ça ne marchait pas comme ça. C'était ma conscience à deux balles qui m'avait poussé à la laisser partir mais l'autre part de moi-même gardait ce goût amer en bouche, cet âpre sentiment de manque et de regret...
Elle interrogea Eleanor. sur notre rencontre. Mais avant que la rousse ait réussi à répondre, elle s'adressa à moi, comme si elle venait de se rendre compte de ma présence, comme si elle venait tout juste de voir que j'étais capable de répondre à ses questions, comme si je venais à peine d'être digne d'intérêt à ses yeux. Elle me toisait littéralement par le bias de mon rétroviseur et j'eus l'impression de m'affaisser dans mon siège sous le poids de son regard. Que pouvais-je y lire ? Que pouvais espérer comprendre d'elle, de ce qu'elle était désormais ? Rien. Rien parce qu'il faisait sombre et que je devais me concentrer sur la route pour ne pas me laisser aller. « A Genome... » J'avais lâché ça dans un souffle, comme si c'était quelque chose d'honteux, de mal... « On s'est rencontrés par hasard à Venice Beach. J'avais une crampe elle m'a aidé... D'ailleurs ça va bien se passer Eleanor. On va trouver quoi faire... Et tu ne feras rien fondre du tout. » Je n'osai même pas sourire.

Un flash... Un battement de coeur à nouveau sauté. Je déglutis. « Holly... C'était pas lui, n'est-ce pas ? Je veux dire... ceux de Genetic... Il n'y était pas ? » Je fixais la route en pensant à Harwell. J'espérais réellement que ce n'était pas lui. Pourquoi ? Parce que je n'avais plus peur que d'une chose désormais : moi. Si jamais il s'agissait d'Harwell, si jamais c'était lui, le type inconscient dans le métro, j'avais peur d'être capable de faire demi-tour pour aller lui régler son compte. Mon coeur s'accélérait à cette idée. Je me trompas, j'avais encore de nombreuses peurs qui me tiraillaient sans cesse dont une toute fraîche : perdre ma cousine. Cousine qui vivait chez moi depuis peu. C'était une très bonne raison pour ne pas m'emballer et rester calme. Je devais penser à autre chose qu'à lui...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   Ven 15 Avr - 17:11

    Et ils semblaient tout les deux si zen, si confiant, alors qu'elle paniquait. Tout le temps qu'elle avait parlait sans s'arrêter, les choses s'étaient calmées dans son esprit. Mais il avait fallu qu'elle ferme sa bouche et une angoisse sans nom lui avait serrer le coeur. Le genre d'horrible moment où on se sent seul même quand on est en plein milieu d'une foule, le genre de moment qu'on ne veut vraiment pas vivre. Et pourtant... c'était ce qui arrivait à la rouquine. Elle entendait distraitement le minuscule échange entre Aaron et Holly et la rousse ressentait une animosité assez puissante venant de la jolie blonde à l'arrière. Trop de choses tournait dans sa tête, Timothy, mutation, Genetic, et puis Genome et la probabilité qu'elle soit en danger.

      « Arrête la voiture ! »

    Eleanor avait un mal fou à respirer sur l'instant, trop d'angoisse, trop de stress, trop d'imprévus et elle détestait ça. Aaron s'exécuta rapidement et la canadienne eu à peine le temps d'ouvrir sa portière que le contenu de son estomac fut déversé sur le bas côté. La barmaid resta penchée quelques instants et se redressa dans l'habitacle en grelotant malgré la chaleur ambiante qu'elle ne ressentait même pas.

      « Je suis désolée. On peut aller à Genome, même si je ne sais pas ce que c'est. »

    Pas besoin de s'appesantir davantage sur ce qui venait de se passer, apparemment elle avait du mal à relativiser et ravaler son angoisse de l'inconnu. Mais au moins, elle n'était pas seule et se dirigeait vers un endroit où ils seraient tous en sécurité.

      « Et puis c'est quoi Genome ? Je rêve ou tu ne m'as donné qu'une partie des informations ? Je te trouve gonflé si c'est ça parce que j'ai dit que j'étais une mutante aussi et ce que je pouvais faire ! Non mais sérieusement ! T'aurais pas pu me prévenir avant ? »

    Elle souffla fortement avant de croiser ses bras sur sa poitrine pas assez couverte à son goût mais bon... elle sortait du travail, était vraiment trop maquillée et n'avait presque rien mangé de la soirée. C'était du grand n'importe quoi, sa vie tournait au cauchemar depuis quelques jours. Les mensonges, encore et toujours des mensonges, l'histoire de sa vie en quelque sorte.

      « On est resté combien de temps dans ce café à discuter hein ? On a eu le temps de boire combien de verres ce jour là ? Tu crois pas que tu aurais pu me dire ? »

    Un long soupir accompagna sa dernière phrase alors qu'elle passait une main dans ses longs cheveux roux.

      « Enfin oublie, ça n'aurait rien changé de toute manière. Et puis on est en sécurité pas vrai ? »

    Elle se retourna pour fixer Holly et tenta de sourire faiblement.

      « Je suis désolée, je suis pas comme ça d'habitude, parce que généralement, je ne me fais pas traquer par des cinglés qui tentent de nous enfermer pour faire des expérimentations... »

    Elea tendit sa main pour se présenter officiellement.

      « Eleanor Druitt, barmaid et future étudiante en biologie, accessoirement mutante pouvant faire augmenter ou dégringoler la température des êtres vivants. Et oui, je peux tuer des gens mais j'essaie de pas le faire tu vois... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   Lun 18 Avr - 23:12

La situation me rendait terriblement mal-à-l’aise, j’étais encore paniquée par ce qu’il venait de se passer dans le métro. Genetic semblait encore a mes trousses, et qui plus est, c’était Anya qui avait en partie été chargée de ma capture, moi qui espérait reprendre une vie aussi normal que possible c’était raté. Genetic sera toujours après moi tant qu’ils ne m’auront récupéré. Et puis j’avais assommé quelqu’un aussi. Heureusement que c’était tombé sur ce type qui était après nous. Si ça avait été un simple passant ? Une personne qui chercher simplement a rentré chez elle ?
Le fait de me retrouver à présent dans cette voiture ne m’aidait pas à me détendre. Au contraire... Lorsque j’avais répondu à Eleanor à sa première question, je m’étais sentie comme oppressée, qu’aurais-je pu répondre à ça ? J’aurais peut-être simplement du laisser Aaron répondre, mais les mots étaient sortis sans que j’y réfléchisse vraiment. Peut-être avais-je voulu inconsciemment blaiser le jeune homme. Sauf que je m’étais laissée prendre à mon propre jeu, sentant mon cœur se serré au fur et a mesure que je voyais ses doigts se crisper sur son volant. Je tentais alors de camoufler au mieux ce que je ressentais... Après tout, c’était lui qui avait voulu ça non ? Je détournai le regard du rétroviseur, ne voulant plus croiser le regard du conducteur.

Conducteur qui justement m’expliquait le contexte de sa rencontre avec la rouquine. A vrai dire, ça m’importait peu. Non, ce que je voulais savoir c’était pourquoi la charmante demoiselle avait eu droit au numéro de téléphone de l’irlandais alors que moi j’avais été reléguée aux ‘membres qu’il estimait au plus haut point’.
Je fus une nouvelle fois sortie de mes pensées négatives lorsque j’entendis mon prénom. « Non il n’y était pas... Ils étaient deux, le type assommé je ne l’avais jamais croisé avant... L’autre c’était Anya... Tu sais, celle qui m’a aidé lorsque j’étais là-bas. Tu penses qu’ils savent et qu’ils l’ont envoyé pour la tester ? »

Il devait probablement en avoir rien à faire, mais j’avais besoin d’être rassurée, si jamais il devait arriver quelque chose a la blondinette a cause de moi, je ne me le pardonnerais probablement jamais...
Puis je repensais à Harwell et mon sang ne fit qu’un tour. Et si ça avait été lui qui s’était retrouvé face à nous ? Nous ne serions certainement pas dans cette voiture à l’heure qu’il est. Je tentais d’enlever cette hypothèse de mon esprit, le principal était que nous ayons réussis à nous en sortir et que nous étions en route vers l’un des endroits les plus sécurisants que je connaisse...

Je m’installai une nouvelle fois dans le fond de la banquette, mon regard se perdant une nouvelle fois dans le paysage qui défilait sous mes yeux. Lorsque la rouquine cria presque d’arrêter la voiture, je regardais tout autour de nous, avait-elle vu quelque chose ? En fait non, elle se sentait mal et il n’y avait rien d’étonnant a cela. Je me réinstallai jusqu'à ce qu’Eleanor se tourne vers moi, s’excusant de son comportement puis se présentant. J’empoignai sa main, répondant faiblement à son sourire.
« Holly Donovan... Quand a moi, ma ‘spécialité’ c’est plutôt l’électricité, comme tu as pu t’en rendre compte... Sauf que j’avais jamais perdue le contrôle ainsi dans un lieu public... »

Cette demoiselle semblait être quelqu’un de bien, elle me donnait presque envie de sourire sincèrement. Elle n’arrêtait pas de parler, comme si elle devait sortir tout ce qui lui passait par la tête.
Je jetai ensuite un nouveau coup d’œil vers le rétroviseur, je me faisais mal pour rien, mais c’était plus fort que moi, j’avais besoin de croiser son regard. C’était peine perdue, il semblait bien trop concentré sur la route, ce qui n’était pas plus mal en soit. Je me callai alors contre la portière, sentant la fatigue m’envahir... Je luttai cependant, ce n’était vraiment pas le moment de tomber endormie.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   Mar 19 Avr - 14:32

Je ne décrochais pas mon regard de la route, de peur de me perdre dans celui d'Holly. Je ne pouvais pas la regarder, j'avais trop peur de sombrer et de ne plus pouvoir faire marche arrière. Pathétique : j'étais faible.
Eleanor ma faisait légèrement sourire et encore une fois, je devais la remercier pour sa bonne humeur communicative, même si là son humeur avait plutôt une tendance au stress. Enfin. Il fallait que je me débrouille pour agir calmement et surtout de façon sensée. Seulement, la présence d'Holly faisait de moi tout sauf une personne douée de bon sens. La voir me rappelait à quel point je pouvais être un con fini. Je l'avais laissée partir, je l'avais même poussée vers la sortie alors je n'avais pas droit aux remords. J'avais merdé, je devais assumer. Et puis je restais persuadé que c'était la meilleure chose pour elle : je la mettais en danger de toute façon...

Elle avait parlé d'Anya... La petite blonde d'Esteban ! Merde. J'allais devoir le convaincre une bonne fois pour toute de faire quelque chose pour cette fille : à trop vouloir se contrôler et ne pas céder à ce qu'il voulait, Calloway allait finir par tout faire foirer. Qu'il fasse ce qu'il voulait avec elle mais qu'il ne joue pas au con ! Voilà ce qui était de l'ordre de l'urgence ! Si elle avait vraiment été envoyée sur le terrain à son âge, c'était qu'il y avait anguille sous roche. Il fallait faire quelque chose pour cette petite : Esteban me répétait sans cesse qu'elle n'était pas à Genetic de son plein grès, il était peut-être temps de la sortir de ce merdier.
Je passai ma dernière vitesse en m'engageant sur la voie rapide. J'allais vite finalement. Tant pis. Eleanor avait déjà vidé son estomac et je voulais quitter au plus vite cet espace confiné. Je ne me sentais pas à l'aise avec Holly dans mon dos. J'avais constamment envie de lever les yeux vers elle. Non. Trop tard. Je venais de jeter un coup d'oeil dans mon rétroviseur pour la regarder elle et non la route derrière nous. Elle me fixait, ça m'électrisait. Je devais parler pour rompre ce semi-silence entre nous : même Eleanor n'arrivait pas à stopper ce poids dans l'air...

« Je pense que tu as raison. Ils veulent savoir ce qu'ils peuvent en faire. Elle a un grand pouvoir d'après ce que m'a dit Esteban et elle n'est pas assez de leur côté pour qu'ils la laissent tranquille... »

Je reposai mon regard devant moi. Nous étions peu nombreux sur l'axe et je pouvais zigzaguer à ma guise entre les quatre voies. Je jettai alors un coup d'oeil vers la rousse à mes côtés : elle n'avait pas forcément besoin que son estomac soit secoué comme ça, même vide. « Eleanor, tu te souviens quand je t'ai parlé de ceux qui se bougent pour contrer Genetic ? » Elle méritait de savoir, surtout qu'elle se retrouvait dans la danse. Là, elle venait de faire le bond qui la séparait des problèmes majeurs. C'était con, c'était injuste, mais c'était comme ça. J'allais lui expliquer tout ça graduellement. Mais elle devait savoir; Savoir pour se protéger et rester sur ses gardes...

« En fait, il s'agit d'une organisation rebelle qui s'appelle Genome. Une organisation où on tente de récupérer les informations détenues par Genetic et de les contrer aux maximum. » J'inspirai lentement. J'expirai. J'inspirai une nouvelle fois avant de tourner la tête vers Eleanor, resserrant mes mains encore une fois autour de mon volant. « Une organisation que j'ai fondé il y a six ans avec ma soeur... »

Je me revoyais alors quelques jours plus tôt avec cette même fille dans ce bar où elle m'avait écoutait et où elle m'avait surtout changé les idées...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   Mar 19 Avr - 16:58

    Anya blabla... et Genetic et blablabla. Des tas de trucs qu'elle ne connaissait pas et Eleanor détestait être à la masse. Alors elle avait gigoté sur son siège, en écoutant avec attention avant de finir par se lasser, trop occupé à tenter d'oublier l'atroce goût de vomi qu'elle avait dans la bouche. Dès qu'ils arriveraient à Genome, elle demanderait un verre d'eau, ou une grosse tequila ! Parce qu'elle avait réellement besoin de boire ou de faire quelque chose de stupide. Histoire de compenser la journée de merde en cours. Et ce n'était pas fini.

      « Pardon ? »

    Elle s'était retournée pour fixer Aaron alors qu'il venait de lui avouer qu'il n'y avait pas que Genetic dans l'histoire.

      « Genome que TOI, TU as fondé ? Depuis six ans ? Donc quand on a prit ce verre tous les deux, tu n'as pas pensé à calmer mon angoisse en m'avouant qu'il y avait aussi des gentils dans l'histoire. Non mais bravo, t'assures pas du tout mon coco ! »

    La canadienne attrapa le poignet du conducteur et lui envoya une décharge de froid intense. Ca lui avait fait un bien fou d'évacuer un peu de trop plein d'énergie. Mais il n'avait probablement pas apprécié le voyage.

      « Tu le mérites ! »

    Un regard sur la blonde derrière elle et la rouquine se retint de grogner comme un chien de son ex' petit-ami. Elle semblait être... au courant ! Alors qu'ils ne s'étaient croisé que quelques fois. Bon, elle n'avait vu que Aaron que deux fois, mais pendant plusieurs heures. Il était presque... son meilleur et unique ami à dire vrai.

      « Tu le savais que Genome existait Holly ? Pourquoi je suis toujours la dernière à le savoir hein ? Non mais c'est du délire ! »

    Oh qu'elle bouillait de colère, il fallait qu'elle se calme ou elle allait s'énerver contre Aaron alors que le pauvre était leur sauveur. Mais pour le moment, il était simplement le menteur qui avait légèrement omis une partie de l'histoire. Et sa dernière histoire en date avec un menteur s'était plutôt mal terminée. Bon, Aaron n'était absolument pas un Timothy mais tout de même.

      « Si j'avais su, j'aurais été moins bien parano ces dernières semaines. Tu aurais du me le dire ! Tu te rends compte ? »

    Elle passa une main dans ses cheveux roux avant de soupirer une nouvelle fois, mais avec plus de calme. Cette fois, ses questions seraient pour ses deux nouveau acolytes. Ils fallaient qu'il parlent et qu'ils trouvent un moyen de se rassurer. Enfin les deux femmes en avait besoin, Aaron semblait tendu mais pas autant qu'elle deux.

      « On va à Génome et ensuite quoi ? On reste enfermée et on ne sort plus jamais ? Je veux savoir qui ils sont et je veux les faire tomber, je ne veux pas qu'on ait mon dossier, je ne veux pas être fichée ni recherchée. Alors comment est-ce qu'on les anéanti ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   Mar 19 Avr - 23:28

Je restais blottie contre la portière. Aaron connaissait aussi Anya, et il semblait en savoir pas mal à son sujet... Qu’importe, la fatigue m’envahissait de plus en plus et je luttais pour ne pas m’assoupir. Je me sentais comme vidée. J’écoutais malgré tout d’une oreille attentive ce qu’il se passait à l’avant. Je savais déjà ce que le jeune homme racontait, mais peut-être pourrais-je en apprendre un peu plus sur la nature de leur relation à tous les deux. Une pointe de jalousie ? Jamais !
Je ne pu réprimer un sourire en voyant la rouquine s’en prendre a ce pauvre Aaron. La soirée devait être aussi bonne pour lui que pour nous. J’hochais positivement de la tête lorsqu’elle m’interrogea. Son ton était presque accusateur. Oui je connaissais Genome, depuis peu mais je savais de quoi il s’agissait et je ne pouvais pas me douter que ce n’était pas son cas. Après tout quand on croise quelqu’un dans une station de métro, ce n’est pas le premier sujet de conversation qui vous vient à l’esprit.

Sa réplique suivante m’interpella. Moins parano si elle avait été au courant. J’étais au courant et ça ne m’empêchait pas d’être paranoïaque dès que je croisais quelqu’un que je ne connaissais pas. Ça ne m’empêchait pas de me retourner à tout moment en rue pour vérifier que personne ne me suit. Ça ne m’empêchait pas de voir le mal partout et de me sentir en sécurité nulle part...
Mon attention était portée sur Eleanor, qui ne cessait de parler. Elle n’avait pas tord, nous allions a Genome et après ? Nous ne pouvions pas faire grand-chose... Il était clair que nous ne resterions pas la une éternité, même si je n’étais pas contre y rester pour la nuit, je ne me voyais pas rentré chez moi encore ce soir, peut-être qu’ils seraient la, a attendre que je rentre pour m’emmener malgré tout ?

« Ils sont des tonnes... C’est quasi impossible de les anéantir... Et ils ont des moyens phénoménaux. » J’haussai les épaules. « Désolée d’être aussi négative, mais ne comptez plus sur moi pour positiver encore cette nuit... »

Vrai, j’étais terriblement négative, mais la dans l’immédiat, je n’arrivais pas à voir le bon côté des choses. Toute ma soirée avait été purement négative. Je n’avais plus de voiture, ce qui m’avait forcé à prendre le métro. Résultats je m’étais retrouvée prise au piège dans cette station et j’avais perdue le contrôle en plein public. Le seul côté positif était peut-être qu’on ait mis sur mon chemin cette charmante rousse, mais la encore ça avait du négatif puisqu’elle avait appelé O’Hara au secours. Probablement la seule personne que je ne voulais pas voir... Ou tout du moins j’essayais de m’en convaincre.
Je jetai un énième coup d’œil par la fenêtre pour me rendre compte, que si mes souvenirs étaient bons, nous approchions de notre destination. Chose qui me réjouissait car je n’avais envie que d’une chose en cet instant c’était d’un café. Un grand café qui me réveillerait et qui me remettrait un peu les idées en place.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   Mer 20 Avr - 14:56

Frein à main.
Je ne déverrouillai pas immédiatement les portières. Je venais d'en prendre plein la tête sans rien dire parce qu'après tout, elles venaient de vivre une soirée perturbante. Elles avaient le droit de s'énerver. Mais là, j'atteignais ma limite donc j'avais besoin de souffler deux secondes. Elles étaient bien mignonnes avec leurs reproches mais elles n'étaient pas les seules. J'étais tout le temps compréhensif mais là, j'allais appuyer sur le bouton stop parce que je n'avais pas besoin de les amadouer : Eleanor était une fille que j'appréciais et Holly était... Holly.
Je fermai les yeux et inspirai lentement. C'était à elles de se stresser pas à moi. Enfin... Je devais être là pour les aider, pas pour les paniquer encore plus.
Je devais faire abstraction du fait que je m'inquiétais réellement pour elles. Je devais faire abstraction du fait qu'elles étaient importantes à mes yeux.

« Je vous fais gentiment la version courte : pas un mot tant qu'on est pas dans mon bureau. Il y a des gens qui vont mal à l'intérieur et ils n'ont pas besoin d'un affolement supplémentaire. Il est tard, certains vivent là et dorment déjà. »

Je regardai Holly puis Eleanor. Je sortis les clés du contact, déverrouillai les portières et sortis. J'attendis qu'elles en fassent de même en me demandant par où j'allais bien pouvoir commencer pour ces deux-là. Je devais voir avec Mary si elle était encore là : elle allait devoir chercher les noms de ces filles dans la base de Genetic pour voir si elle pouvait trouver des informations comme des ordres de mission ou autre. Ensuite, il allait falloir trouver quoi dire pour rassurer les deux jeunes femmes. Et aussi prévenir Esteban...
Tout ça, ça faisait beaucoup de chose. Beaucoup trop mais c'était mon lot quotidien... Mais en premier lieu, il fallait se poser. « Venez... »

Je remplis la cafetière et la fis chauffer. Je m'en étais pris une quelques semaines plus tôt, alors que je vivais dans mon bureau. Elle m'avait été d'un grand secours durant ces semaines passées à faire les cents pas dans cette pièce. C'était cette cafetière qui m'avait permis de bosser des heures durant pour oublier...
Tandis qu'elle chauffait, je fis asseoir les filles sur les deux sièges qui faisaient face à mon bureau. Je pris appuis sur le meuble en bois de mon côté.

« Racontez-moi comment ça s'est passé depuis le début. Avant de t'énerver sur le fait que je ne t'écoute pas El, sache que c'est pour savoir qui ils suivaient... »

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   Mer 20 Avr - 16:19

      « Je... »

    Il lui avait coupé le sifflet alors qu'elle allait grogner qu'il savait déjà tout. Il ne s'était vu que deux fois... vraiment ?

      « Je n'allais pas dire que tu ne m'écoutais pas, ou tu vas chercher des choses pareilles ! »

    Grosse menteuse. Bref, son regard se reporta sur l'endroit où ils étaient, c'était... rustique mais pas tant que ça. Et leur fameux Genome devait être un gros truc vu qu'il y avait carrément des personnes qui vivaient sur place dans cet espèce de grand immeuble désaffecté. L'idée était d'ailleurs assez excellente, car en passant devant, la rousse n'aurait jamais pu imaginer que la Résistance s'y cachait.

    D'abord une filature puis un sauvetage et atterrissage dans un truc top secret, elle nageait en plein film ! Un truc d'espion et d'aliens mutants... c'était tout à fait ça. D'ailleurs, songer à tout cela de cette manière l'aidait à mettre de la distance avec ce qu'elle venait de vivre, et vivait toujours avec cette Holly qui semblait bien plus mal à l'aise qu'elle. Il lui manquait des pièces de puzzle mais quelque chose n'allait pas entre Holly et Aaron, elle le respirait. C'était évident. La barmaid avait des tonnes de défauts mais elle était terriblement observatrice.

      « Bon, je te donne ma version et ensuite Holly donnera la sienne, parce que je ne la connaissais pas avant. Mais vous deux vous vous connaissez, c'est évident. Il ne faut pas croire que je sois stupide... »

    Peut-être qu'elle aurait du garder ça pour elle. Mais c'était trop tard. Alors elle se rabattit sur du café, elle en prit une tasse et tendit une autre à Holly. En général elle préférait le thé, mais après une expérience pareille, elle ne ferait pas la fine bouche.

      « Bon, faut savoir que je ne prends pas le métro en général. Et puis je suis ps toujours habillée et maquillée comme ça. »

    Au moins les choses étaient claires, elle pouvait être bien plus classe que cet accoutrement ridicule réservé au boulot. Ca amenait des pourboires alors pourquoi s'en passer. Il y avait bien entendu de gros lourdots qui la draguait, mais elle les évitait soigneusement et trouvait toujours une pirouette pour les faire patienter le temps de filer.

      « Bref, ma voiture m'a planté y'a quelques semaines et je devais en racheter avec l'argent de Tim, je lui empruntais tu vois. Mais on s'est séparés parce que... voilà. »

    Mauvais départ, sa gorge se serrait dramatiquement et ses yeux commençaient à piquer. Il fallait changer de sujet et vite.

      « Bref je prends le métro et je vois Holly qui semblait paniquée alors je ne suis pas comme tous les gens qui se foutent des autres et je lui ai proposé de prendre l'air, j'avais une barre de céréales aussi il me semble. Elle ne semblait pas bien du tout, j'ai demandé si elle voulait que je la raccompagne parce qu'il était hors de question que je la laisse comme ça. Et là, on a eu l'autre blonde qui s'est pointée pour dire qu'il y avait eu un accident et qu'on devait l'aider. Et la discussion était bizarre et puis cette fille la, je l'avais repérée sur mon chemin déjà quand j'étais rentrée dans le métro quelques minutes plus tôt. Et logiquement, si elle prenait les transports, elle aurait du être partie et non pas sur notre route. Donc j'en ai déduit qu'on était suivies. Je t'ai appelé et blabla, enfin tu vois. Ma vie est un enfer et je vais surement y passer. Alleluia... »

    Et elle sourit pour ponctuer le tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   Ven 22 Avr - 16:24

Nous étions enfin arrivés et la réflexion d’Aaron me décrocha un mince sourire. Pas un mot tant qu’on n’est pas au bureau. En même temps je ne nous voyais pas courir dans les couloirs à annoncer à qui voulait bien l’entendre qu’on venait d’échapper à Genetic. Soit.
Je suivis le pas, silencieuse. Je connaissais plus ou moins les lieux, y étant venue à deux reprises. Ca ne la rendait pas beaucoup plus à l’aise pour autant. Pour être totalement honnête, elle n’était pas totalement emballée par l’idée de se retrouver dans le bureau d’Aaron, mais bon ils y seraient tranquilles.

Une fois arriver a destination, je m’installai sur l’un des deux sièges aux côtés d’Eleanor puis attrapais la tasse de café qu’elle me tendait. Je ne relevais pas sa remarque, me plongeant plutôt dans ma tasse de café. Café qui me ferait le plus grand bien, j’allais en avoir besoin pour ne pas me laisser bercée par les bras de Morphée.
J’écoutais attentivement la rouquine, souriant légèrement à ses remarques, elle était vraiment surprenante. J’écoutais, buvant mon café en même temps, me laissant envahir par le liquide chaud qui me réveillait tout doucement. Je prenais soin de ne pas croiser le regard d’O’Hara, maintenant qu’il était face a moi, j’en étais d’autant plus mal a l’aise. Une fois le récit de la demoiselle finit, ce fut a mon tour de prendre la parole.

« Je ne prends pas non plus le métro habituellement, j’ai une vieille voiture qui fonctionnait très bien jusqu'à ce soir. J’étais chez une amie et quand j’ai voulu partir je n’ai pas su démarrer alors comme je ne voulais pas traverser toute la ville a pied, je m suis résignée à prendre le métro. J’étais pas a l’aise, j’avais un mauvais pressentiment, mais je me suis dit que je m’en faisais encore une fois pour rien alors j’essayais de ne pas y prêter attention, mais j’ai finis par croiser Anya et vu le regard qu’elle me portait j’ai compris que quelque chose clochait. C’est la qu’Eleanor est venue a ma rencontre, on est sortie prendre un peu l’air et quand nous sommes revenues, ils étaient toujours la. Puis il y a eu la rame de métro qui est entré en station, ça m’a fait peur et je n’ai pas contrôlé... Le type devait certainement se trouver près d’un câble et il a été touché. Anya est alors venue vers nous, mais je ne savais pas quoi faire, c’est qu’Eleanor t’as appelé. »

Je pris une nouvelle gorgée de café. Je n’osais imaginer s’ils avaient réussis leur mission. Si ça se trouve Eleanor avait elle aussi été suivie, peut-être qu’en fait ils étaient la pour elle et qu’ils auraient pu faire d’une pierre deux coups. Je ne voulais pas retourner là-bas, je ne voulais pas revivre ce que j’avais vécu durant toutes ces semaines enfermée dans ce laboratoire... J’en avais encore mal rien qu’en y repensant, et ces derniers jours j’étais amenée à y repenser un peu trop souvent, j’avais l’impression que ma vie ne tournait plus qu’autour de ça... La solution serait peut-être de retourner à San Francisco ? Quoi que, ils me retrouveraient très certainement là-bas aussi... Et peut-être même qu’ils s’en prendraient a mes parents...
Je soupirai, exaspérée de toute cette situation, j’avais toujours menée une vie tranquille jusqu'à aujourd’hui, pourquoi fallait-il que ça me tombe dessus ?
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   Lun 25 Avr - 19:58

Je m'étais servi une tasse d'or noir brûlant tandis qu'Eleanor avait commencé à me donner sa version des faits. Puis ça avait été le tour d'Holly. Le contraste entre les deux jeunes femmes aurait pu me tirer un sourire si la situation n'avait pas été si tendue. Eleanor s'éparpillait dans tous les sens quand elle expliquait les choses, rajoutant des détails légèrement superflus mais c'était ce qui faisait une grande partie de son charme. Elle se servait beaucoup de ses mains pour faire passer le message. Pour Holly, c'était plus compliqué : elle avait été brève et concise mais c'était son attitude qui avait attiré mon attention. Elle était allée droit au but et avait tout fait pour éviter mes questions, mon regard. C'était pire que tout ce que j'avais imaginé. Bref.
Je resserrai mes mains autour de ma tasse, avalant une grande gorgée. Il fallait analyser ce qu'elles avaient vu. Il fallait comprendre et voir ce qu'elles n'avaient pas capté dans le stress et la précipitation. Mais je n'étais pas sûr d'être très efficace : mon esprit ne pouvait se concentrer sur quelque chose d'autre que sur Holly. Je n'y pouvais rien, je m'étais juste voilé la face durant ces dernières semaines : j'avais cru réussir à l'oublier. Erreur. J'avais cru réussir à estomper mes sentiments avec le boulot et le temps. Erreur. Encore. Je levai les yeux de ma tasse pour la regarder, juste quelques secondes, juste pour voir. Elle était belle. Elle avait les traits tirés par la fatigue, ses vêtements étaient un peu froissés mais elle était belle. Comme toujours. Il y avait toujours cette électricité autour de nous, ce petit truc quand je posais mon regard sur elle... Je secouai légèrement la tête pour rompre le contact. Je ne pouvais pas...

Il fallait déterminer si les deux agents de Genetic avaient été là pour l'une ou pour l'autre. Pour les deux étaient une option bien peu probable : les deux jeunes femmes n'avaient visiblement aucune raison de se retrouver au même endroit au même moment si ce n'était le hasard. Non, ils étaient là soit pour la rousse, soit pour la blonde. Il fallait prendre en compte le facteur Anya, la petite blonde de Calloway : c'était donc elle qui avait aidé Holly à fuir... Est-ce qu'elle avait été envoyée sur les lieux pour récupérer son "erreur" ? Eleanor n'avait pas été identifiée à UCLA, pas d'après ses dires puisque personne n'avait eu droit à son nom du côté de Genetic... Mais on ne pouvait réellement savoir... C'était sans queue ni tête. Le mieux était de partir du principe qu'elles étaient toutes les deux en danger pour ne pas prendre de risques inutiles.
Je sortis alors mon portable pour passer le fameux coup de fil à Mary.

« C'est Aaron. Tu pourrais tenter de pirater les ordres de mission les plus récents ? Cherche du côté d'Anastasia Jaye. Il faudrait que tu voies si tu trouves deux noms dans les ordres : Eleanor Druitt avec deux T et Holly Donovan. Merci jeune fille. Rappelle-moi dès que t'as quelque chose. »

Je remis le portable dans ma poche avant de boire une nouvelle gorgée. Je devais rassurer les filles. Mais comment ? Elles avaient l'air épuisé. Je ne pouvais les laisser repartir ce soir. Elles devaient rester ici. Nous avions de la place.

« A mon avis, juste l'une de vous était la cible. Nous allons tenter de savoir laquelle. Hum... On a de la place pour que vous passiez la nuit. Vous avez faim ? Vous voulez peut-être prendre une bonne douche ? » Je posai alors mon regard sur les deux jeunes femmes. Je compris à leurs regards que j'allais peut-être trop vite. « ... Ou vous avez peut-être des questions... »

J'étais prêt à me faire assaillir encore un peu de reproches en tous genres...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   Lun 25 Avr - 20:41

    Il n'y avait qu'une seule chose vraiment géniale pour faire passer le stress intense et cela n'était possible avec aucun des protagonistes. Ni avec personne d'ailleurs. Et Timothy ne comptait plus du tout, c'était terminé pour de bon, il était hors de question qu'elle y retourne. Mais son coeur battait aussi la chamade pour la bonne et simple raison qu'elle mourrait de peur pour son voisin. Et si c'était pour elle ? Ils l'auraient observé et saurait qu'elle vivait avec le mythomane amnésique toxicomane... Et dit comme ça, elle comprenait un peu plus pourquoi elle l'avait (encore) quitté.

      « Je veux savoir si c'est moi qu'ils voulaient et même si c'est pas le cas, tu me prends dans ton équipe de joyeux lurons et je vous aide à les démonter un par un. »

    Oui, elle pouvait être violente, et dans ce cas là, elle avait envie de leur faire du mal et qu'ils cessent leurs activités à la noix. Ce qui était surprenant venant de la demoiselle rousse plus que solitaire. Mais pour une fois dans sa vie, elle se sentait prête à faire quelque chose pour les autres, pas rien que pour sa petite vie de canadienne redneck expatriée.

      « Après j'ai pas de questions non. Je veux juste savoir s'il étaient après moi ou pas. Et je répète que tu aurais du me parler de Genome alors que tu me parlais des autres. Ca m'aurait évité quelques tracas. »

    Elea se redressa en se massant les tempes, plus vraiment intéressée par les deux amoureux qui faisaient tout pour se compliquer la vie, mais ça, elle l'ignorait. Si ça avait été le cas, elle leur aurait assurément pourri la vie !

      « Et oui, je voudrais bien une douche pour virer tout ce maquillage et si quelqu'un avait des vêtements de rechange, ce serait parfait... ».

    Combien ils étaient à vivre là, qui, pourquoi et comment. Tout lui passait au dessus de la tête. C'est simple, elle se sentait mal aussi bien mentalement que physiquement. Son ventre lui faisait mal comme si elle était barbouillée et la nausée allait revenir. Trop de sensations fortes et d'horreur en une nuit. Si possible, elle voudrait dormir pendant des jours et se réveiller pour voir que tout n'était qu'un mauvais rêve.

      « Si je dois travailler maintenant, quelqu'un pourra venir me chercher de nuit ? Je peux pas arrêter de vivre à cause de ça et je n'ai plus de voiture. Mais j'ai un fusil de chasse dans ma penderie, ça pourrait être utile. Non ? »

    Elle les fixa l'un après l'autre dans un sourire forcé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   Mer 27 Avr - 14:56

J’avais été plutôt brève dans mes paroles, après qu’ajouter d’autre ? Expliquer que j’avais eu l’intention d’utiliser l’un des numéros qu’il m’avait donné quelques semaines plus tôt ? Ca aurait finit par tomber dans les reproches et je n’avais plus la force d’attaquer ou même de riposter. Et dire qu’il y a quelque mois, je n’aurais jamais cru qu’une telle chose aurait pu arriver. Après tout, qui aurait pu croire que Aaron O’Hara et Holly Donovan aurait pu être mal a l’aise, ne sachant que se dire alors qu’ils se trouvaient dans la même pièce ? Personne... Mais c’était ainsi, les choses avaient été beaucoup trop vite pour moi ces derniers temps et résultat, j’étais dépassée par tous ces évènements.
Je ne voyais plus qu’une chose, ma tasse qui se vidait plus vite qu’elle ne l’aurait du. Je ne la quittais d’ailleurs plus du regard, à chaque fois que je redressai la tête, je croisais son regard et ma gorge me faisait mal tellement elle était nouée. J’aurais voulu être plus bavarde que ça n’aurait presque pas été possible... J’écoutais, je ne pouvais faire que ça.

Des questions ? Non aucune, du moins pour le moment... J’avais eu l’occasion de connaître les deux organisations avant ce soir, donc rien ne me venait en tête. Peut-être demain, après un peu de repos.
Je finis par me lever, posant ma tasse sur le bureau d’Aaron. Un mince sourire vint à nouveau étirer mes lèvres lorsque la jeune femme à mes côtés annonça qu’elle avait un fusil de casse dans sa penderie. C’était assez surprenant, une jeune femme ayant encore une telle arme caché dans son appartement, la mode étant plutôt tournée vers les petits gadgets silencieux. J’aurais peut-être du penser à avoir quelque chose de similaire chez moi... Après tout, ça pourrait être utile... Ou pas, enfin bref. « Effectivement ça peut toujours être utile... Bien que pas des plus discrets. »

Je fis quelques pas dans la pièce afin de me dégourdir un peu les jambes. La fatigue étant tellement pesante, je devais ressembler à un zombie... J’avais envie de hurler, d’évacuer tout le stress que j’avais accumulé, mais je n’en avais tout simplement plus la force. Tout ce qui m’importait réellement pour l’instant était d’être en sécurité – ce qui était chose faite il me semble – prendre une douche et me laisser aller aux bras de Morphée. « Et moi aussi, je ne dirais pas non à une douche. »

Je finis par poser finalement mon regard sur O’Hara, attendant qu’il nous emmène la où bon lui semblerait. Des sensations indescriptibles me parcouraient toujours le corps lorsque je croisais, mais je faisais en sorte de ne rien laisser paraître, de dissimuler ça au plus profond de mon être, me faire une raison, me rentrer dans le crâne que s’il m’aide ce soir, c’est parce qu’il n’a pas eu le choix, parce que j’ai déraillé et qu’une de ses amies était avec moi, sinon je ne serais certainement pas face a lui a cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   Mer 27 Avr - 19:16

Je les conduisis lentement jusqu'aux cuisines pour qu'elles puissent manger un morceau. Eleanor parlait, Holly et moi écoutions. Enfin, j'écoutais à moitié, captant ses paroles et les comprenant, mais ne pouvant cesser de penser à ne pas tourner la tête vers Donovan. Bon dieu que c'était dur de ne pas la regarder, de ne pas m'excuser et lui dire que c'était mieux pour elle tout ça et que ce n'était pas contre elle mais bien pour elle. Au lieu de ça, je luttais et je galérais parce que je marchais entre les deux jeunes femmes et que je pouvais sentir tout ce qui émanait d'Holly : son parfum enivrant, l'air se mouvant au rythme de sa démarche, le bruit de ses pas... C'était un vrai supplice.
Les cuisines étaient en réalité une salle où se trouvaient deux grands fours, trois grands éviers ainsi que de grands réfrigérateurs et des plans de travail. Il y avait aussi une porte qui menait à une chambre froide. Ça restait sommaire mais suffisant : c'était Abigaël qui s'occupait de la gestion des lieux avant sa mort. Aujourd'hui plus personne ne s'en occupait réellement mis à part ceux qui étaient de corvée. J'ouvris l'un des réfrigérateurs et Holly prit uniquement un fruit alors qu'Eleanor se contenta de me demander un verre d'eau fraîche : parler donnait soif, non ? Nous sortîmes rapidement des lieux et nous prîmes la direction des douches.
Je les laissai avant d'arrivée à destination quelques minutes le temps de récupérer des vêtements de secours, la plupart ayant appartenu à Aby. Je les fis ensuite entrer dans une pièce possédant cinq cabines de douche. Elles étaient toutes libres du fait de l'heure tardive. Des serviettes propres étaient entreposées sur une étagère ainsi que toutes sortes de produits. Je sortis, leur proposant simplement de me rejoindre au bout du couloir où se trouvait une salle de détente.

J'y entrai, prenant place sur un fauteuil. La salle était elle aussi vide. En général, les gens s'y retrouvaient pour regarder la télé, aller faire un tour sur le net, jouer au billard... C'était une grande pièce pour se détendre et oublier la réalité des choses. Moi, j'en prenais tout le sens. J'enfouis ma tête dans mes mains et restai ainsi.
Holly... Eleanor... Deux jeunes femmes auxquelles je tenais en danger. Je détestais ça. Merde. J'avais l'impression que tous mes proches étaient voués à ça, à subir le danger, à subir les conséquences. Je pensais alors à nouveau à Aby. Comme toujours. Je sortis alors d'un coup mon portable de ma poche : je n'étais plus seul désormais. Je composai le numéro de Shannon pour lui dire que je risquais de ne pas rentrer cette nuit. Je lui dis que si elle ne voulait pas rester seule, elle pouvait me rejoindre ici. Je commençais peu à peu à la mettre au courant de tout ça et sa première mission allait normalement venir sous peu pour qu'elle puisse apprendre...

La poignée bougea. Je me redressai dans mon fauteuil et passai rapidement mes mains sur mon visage pour me réveiller un peu.

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   Ven 29 Avr - 16:22

La douche n'avait pas vraiment aidé à quoi que ce soit mis à part virer ce maquillage trop prononcé qui lui barrait le visage. Genetic, Genome, son énième rupture et bien entendu sa douleur dans le ventre qui ne disparaissait pas depuis leur attaque. Super, elle était ravie du voyage. Mais si elles étaient en sécurité, alors ce serait ça de gagné. Au moins...

Elles prirent leurs douches côte à côte sans rien prononcer de plus, le silence les gênant aucunement. Et c'était totalement bizarre mais la rouquine se sentait proche de cette femme qu'elle ne connaissait que depuis quelques heures. Le danger partagé probablement.

Et ils ne fut pas plus d'une demi heure pour que la rouquine soit fin prête à se diriger là où elles étaient censé le rejoindre. Cet endroit était plus qu'étonnant, personne n'imaginerait un truc pareil dans un si vieil et affreux immeuble désaffecté. Et pourtant, d'après ce qu'elle pensait comprendre, ce refuse était une vraie fourmilière. Et elle comptait bien en faire partie mais pour le moment elle voulait se coucher pour que son mal être disparaisse enfin.

    « Hey Monsieur Genome... »

La rousse entra dans la pièce et se laissa tomber dans le sofa le plus proche de son fauteuil pour le fixer avec intensité, quitte à le mettre mal à l'aise.

    « Merci pour tout ça mais je vois pas pourquoi on est encore debout, personnellement je rêve d'un pseudo endroit où je pourrais me coucher et m'endormir comme une masse. La nuit a été longue, je sors du travail. Apparemment une de nous deux a failli se faire avoir par Genome alors je propose qu'on fasse la fête un autre jour. Je vous ferai de supers cocktails concentrés en tequila pour vous décoincer tous les deux, et tout sera parfait ! »

Elea sourit largement avant de poser sa tête sur l'accoudoir en baillant. Elle suivit à peine Holly du regard et ferma les yeux de longues secondes tout en parlant vu que personne ne semblait prêt à rompre le silence incroyable entre eux.

    « Bon, je vois que vous êtes super enthousiastes mais vous devriez tenter de sourire au moins un peu. Enfin je crois hein. Je suis juste la nana canadienne qui peut tuer les gens à coup de fièvre ou de froid. Mais là pour le moment je m'endors, vous pouvez faire comme si j'étais pas là, juré j'écouterai rien... »

Elle sourit doucement avant de bailler aux corneilles. Tout allait très bien se passer et elle allait se remettre sur pied en un rien de temps !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   Lun 2 Mai - 18:33

C’est toujours dans le silence que je suivis le pas jusqu’au cuisine où je pris simplement un fruit, plus histoire d’avoir quelque chose dans l’estomac que par faim. Puis nous filions ensuite vers les douches après avoir des récupérer des vêtements. Tout se fit dans le plus grand silence, Eleanor avait probablement besoin de se ressourcer un peu ? De mon côté je n’avais pas vraiment l’envie d’entamer la discussion...
La douche me fit du bien, l’eau chaude m’avait quelque peu relaxée et c’est avec les idées un peu plus claires que je rejoignis la rouquine et partit vers l’endroit qu’Aaron nous avait indiqué un peu plus tôt. Je connaissais un peu les lieux pour y avoir déjà passé une longue soirée, mais je n’avais pas vraiment eu l’occasion de faire le tour du propriétaire. Une fois arrivé a destination, Eleanor se laissa tombée dans un sofa tandis que moi je prenais place sur l’un des accoudoirs de ce même sofa.

La jeune femme me décrocha néanmoins quelques sourires avec ces idées de cocktail et son franc parler. Il n’y avait pas à dire, cette jeune femme avait le don de me faire sourire ce soir, même dans les pires situations... Pour ma part, j’avais été silencieuse jusque la et pour être honnête je n’avais pas spécialement l’envie de lancer une longue discussion qui durerait toute la nuit. Pourtant, je savais dans le fond qu’une discussion avec notre sauveur de la soirée ne ferait pas de mal, au contraire, cela permettrait de mettre les choses a plats une bonne fois pour toute. Tout s’était probablement enchaîné trop vite et aujourd’hui, même si je tentais de me convaincre du contraire, je n’arrivais pas à extraire O’Hara de ma petite tête, et je ne savais plus sur quel pied danser.
Mais enfin qu’importe, j’aurais le temps de m’apitoyer sur le pauvre sort de ma vie sentimental désastreuse un autre jour. Non la, l’idée d’un endroit où dormir l’emportait et de loin, du moins je tentais de m’en convaincre. Je redressai la tête et adresser un regard à O’Hara, tentait de dénicher le moindre signe de ce qu’il pouvait penser un instant de cette situation, mais rien. Pourtant j’avais sentit son regard se poser sur moi durant la soirée, il avait réagit au peu de paroles que j’avais prononcé... Il fallait que je cesse de penser a tout ça, tout finirait par empiéter mon esprit et la pseudo bonne nuit que j’espérai n’aurait probablement pas lieu.

Je me passais furtivement une main sur le visage, replaçant par la même occasion une mèche blonde qui me gênait. Puis me levait m’étirant un peu, puis fis quelques pas dans la salle pour finir par me poser doucement sur le rebord du billard présent. Je jetai un nouveau coup d’œil à la rouquine qui s’était installée plus confortablement dans le sofa puis sur le jeune homme qui n’avait pas bouger depuis notre arrivée.

« Je pense qu’aller dormir nous ferait du bien à tous les trois... On s’est déjà dit tout ce que l’on savait donc il ne nous reste plus qu’a attendre de savoir qui ils suivaient exactement et dans le pire des cas, on peut toujours attendre demain matin... Ce n'est plus quelques heures qui changeront quoi que ce soit... »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   Lun 2 Mai - 19:31

L'idée de voir Eleanor envahir la pièce avec ses bouteilles et son grand sourire était séduisante, même tard dans la nuit avec cette ambiance étrange qui planait dans l'air. Sans l'avoir vue travailler derrière son bar, il l'imaginait avec facilité tenant une bouteille à la main et secouant un chekeur de l'autre tout en fusillant du regard l'imbécile qui aurait eu l'idée saugrenue de ne pas savourer l'oeuvre de la belle. Cette image me tira un sourire.
Je réfléchissais à quelles chambres je pourrais leur donner pour la nuit : avec la crise à Genetic et les dossiers de plus en plus nombreux, les locaux étaient peuplés mais nous avions toujours de quoi parer aux imprévus. J'avais dans l'idée de les mettre dans deux chambres séparées pour qu'elles puissent chacune être tranquille.
Avant toute chose, je voulais quand même les rassurer : elles venaient de vivre une soirée des plus horribles et je ne voulais pas qu'elles commencent à paniquer inutilement. De mon côté, je savais qu'il y avait de quoi s'inquiéter sérieusement mais je préférais qu'elles soient calmes et détendues autant que possible : il fallait qu'elles dorment. La caféine de mon bureau me revint à l'esprit : peut-être qu'elles allaient avoir du mal à dormir de toute façon.

Les paroles d'Holly me firent l'effet d'une claque. Elle était tout le contraire d'Eleanor là, tout de suite. La rousse nous avait tendu des perches incroyables et la blonde venait de trancher en disant qu'elle préférait être seule désormais. Certes, elle ne l'avait pas dit comme ça mais c'était ce que ça voulait dire, j'en étais certain. Je dus alors prendre sur moi pour ne pas lui demander une discussion sur tout ça, sur tout ce qui ... sur nous ? Y avait-il un nous après tout ? Non. Non, je n'avais aucun droit de réclamer d'elle un peu d'attention pour aborder une relation qui n'existait que dans ma tête.
Je me levai alors sans demander mon reste. Elle avait été claire, je devais simplement les conduire aux chambres.

« Je vais vous trouver deux chambres. On en discutera demain, dès que j'aurai eu plus d'informations du côté de l'ordre de mission. »

Elles me suivirent. Nous changeâmes de couloir, le troisième étage où nous étions déjà possédant les deux chambres libres, et nous marchâmes en silence. Je vis qu'Eleanor était occupée à regarder tout ce qui défilait sous ses yeux, le tout accompagné de nombreux bâillements : elle était réellement épuisée. Holly, elle, regardait droit devant elle. Elle connaissait les lieux, elle était sûrement passée par là le soir où elle nous avait aidés.
Je m'arrêtai alors devant deux portes, deux chambres côte à côte. Elles n'étaient équipées que pour les nuits d'urgence donc libres et propres.

« Des draps sont sur le lit, vous n'avez qu'à les installer. Vous avez normalement de l'eau à disposition ainsi que des couvertures supplémentaires dans les placards. »

Je ne bougeai pas. Je les observai, même si mon regard avait cette tendance très peu discrète à s'attarder sur Holly à chacun des coups d'oeil que je lançais dans sa direction. C'était terriblement frustrant de savoir qu'elle allait passer sa nuit un étage au-dessus de mon bureau, qu'elle était là et que je ne pouvais m'expliquer. Les deux chambres étaient au bout du couloir, près de l'escalier qui menait directement à deux pas de mon bureau. Bureau où j'avais eu la bonne idée de laisser mon lit de fortune que j'avais occupé pendant plus de deux mois...

« Mon bureau est juste en bas de ce couloir, on a simplement traversé le reste par une autre aile en quelques sortes. Si vous avez le moindre problème, n'hésitez pas, d'accord ? »

J'attendais qu'elles soient chacune rentrées dans leur chambre avant de partir vers mon bureau pour encore passer une nuit blanche...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   Mer 4 Mai - 19:08

    Elea suivit sans trop parler, en fait si, elle parlait beaucoup et l'idée de se coucher enfin lui ferait un bien fou. Elle avait encore cette douleur d'angoisse dans le ventre et elle sentait la nausée revenir encore et encore. Peut-être que manger un fruit aurait été quelque chose d'intelligent à faire car mis à part ses sodas pendant son service, la rousse n'avait rien mangé du tout.

      « L'idée de dormir me paraît superbe mais ça sent la nuit blanche à plein nez si je ne me trompe pas. En fait je vais vous avouer que je n'ai pas l'habitude de me faire attaquer par des mutants cinglés, voire des mutants tout courts. Donc je me sens légèrement barbouillée... »

    Et Timothy lui manquait à mourir malgré leur rupture arrivée à point nommée. Il n'arrêterait jamais de lui mentir, jamais, il avait bien trop de problèmes à régler et apparemment elle ne pouvait rien faire. Alors quelle solution avait-elle ? Partir et arrêter cette histoire qui ne rimait plus à rien, c'était bien tout.

      « Mais vient me réveiller dans six heures maximum si jamais je m'endors et plus tôt si tu as ne serait-ce qu'une info sur ce qu'il s'est passé ce soir. »

    La rouquine passa une main dans ses cheveux encore mouillé avant de se pencher pour embrasser Aaron sur la joue dans un sourire. Elle l'adorait ce garçon, son soleil dans la nuit d'emmerdes qui commençait à l'engloutir sérieusement. Et il y avait Genome aussi, enfin quelque chose qui lui donnait l'impression qu'elle pourrait se rendre utile et tout faire pour que le vent tourne et que Genetic n'ait plus de main mise sur les hopitaux et autres organisations du système.

      « Merci pour tout et bonne nuit. »

    Elle ouvrit la porte, alluma la lumière avant de ressortir et de sourire à Holly largement.

      « Bon là je éclipse donc profitez-en pour parler parce que y'en a besoin... ça crève les yeux... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   Mer 4 Mai - 20:47

Mon regard n’avait plus quitté le jeune homme. Tout le problème était bel et bien la, j’avais beau le renier, me tenter de me convaincre du contraire, prononcer quelques mots qui laissaient entendre que je n’avais rien à dire... J’en avais des choses a dire, des questions a poser, mais je refuser de me laisser aller a ces confidences et laisser paraître une nouvelle fois tout ce qui se cachait sous mon masque.
Je redescendais sur terre et baissai le regard lorsqu’il se leva. J’emboitais le pas, toujours aussi silencieuse, me contentant de regarder droit devant moi. Les chambres n’étaient pas très loin et je fus soulagée par le très court trajet. Arrivé à destination, il nous indiqua que son bureau se trouvait juste au bas des escaliers. J’y jetai un bref coup d’œil. C’est Eleanor qui fut la première à entrer dans la chambre, je lui souriais tout en lui souhaitant de passer une bonne nuit, aussi bonne qu’elle aurait pu l’être dans de telles circonstances. Et alors que je me tournais vers O’Hara afin de prendre également congé, la rouquine ressortis de la chambre ? Je fus piqué à vif, je sentis mes joues rougir. Elle n’avait pas tord, on avait besoin de parler, c’était évident, même pour elle, mais... Il y avait quelque chose qui me bloquait. Quoi ? Moi-même je n’aurai pu le dire...

Je le regardai et malgré toutes les questions qui me trottaient dans ma petite cervelle, j’étais incapable de sortir quoi que ce soit. Après tout, c’est lui qui avait été clair lors de notre dernière entrevue, c’est lui qui m’avait laissé partir sans même m’adresser un seul regard. Et ce soir nous étions la tous les deux surtout parce que nous n’avions pas eu le choix. C’était l’occasion rêvée, le moment idéal, sauf que j’en avais décidée autrement. J’avais plusieurs fois eu l’idée de venir jusqu’ici, de retrouver le jeune homme pour avoir une nouvelle discussion, j’avais même parfois pris le chemin de Genome, mais j’avais fait demi-tour à chaque tentatives...
Mon regard ne le quittait plus, me repassant en boucle tous les moments que nous avions passé ensemble ces derniers temps. Il n’y avait pas tant que ça en y réfléchissant bien, mais chaque moment avait été... Intense. Oui c’est bien ça, jamais je n’avais ressentit autant d’émotion avec quiconque. Mais il avait fallu que ça tombe sur lui et que l’un comme l’autre nous nous entêtions dans nos positions plutôt que de simplement se laisser aller aux sentiments.

Je finis par passer une nouvelle fois la main dans mes cheveux, replaçant une mèche derrière mon oreille, signe de nervosité. Baissant le regard et n’osant plus redresser la tête je me dirigeais vers la porte de la chambre qui m’étais destinée. Je murmurais un « Bonne nuit » furtif avant d’entrer dans la chambre et de refermer rapidement la porte derrière moi. Je me laissai glisser le long de la porte, m’installant assise à terre. J’avais terriblement envie de faire marche arrière, de retourner dans le couloir, de fondre en excuses et qui sait ? Mais non il fallait absolument que je raye cette idée de mes pensées...
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   Ven 6 Mai - 0:27

Le claquement sec mais discret de la porte me ramena d'un coup à la réalité. Je restai quelques secondes seul, dans le couloir désormais vide.
Eleanor avait encore mis les pieds au beau milieu du plat et je devais lui reconnaître sa perspicacité : elle avait vu juste, il fallait qu'Holly et moi ayons une discussion. Le problème était que je n'osais pas aborder le sujet, sachant pertinemment que je l'avais moi-même clos le mois dernier en la laissant partir. Je ne devais m'en prendre qu'à moi-même. De toute façon, Donovan avait choisi : elle s'était enfermée dans la chambre mise à sa disposition. J'enclenchai mon propre mode automatique et me rendis à mon bureau, tel un somnambule.
Une fois la pore refermée derrière moi, je poussai un long soupir. J'étais épuisé mais ce n'était pas le réel problème de l'instant : je savais que je n'allais pas fermer l'oeil de cette triste nuit. Je jetai un coup d'oeil rapide à mes papiers éparpillés un peu partout, cherchant une quelconque note d'un autre membre de Genome me servant d'excuse pour m'occuper mais rien : je devais me résoudre à me servir une nouvelle fois de ce lit pour tenter en vain de trouver le sommeil.

Deux minutes ? Vingt ? Deux heures ?
Je ne comptais pas de toute manière, à quoi bon ? J'avais les yeux grands ouverts, fixant l'obscurité de la pièce. J'étais allongé et mes mains étaient croisées derrière ma tête. Je ne bougeais pas, si ce n'était les jambes de temps à autre : mes réflexions généraient sûrement des impatiences dues à mon envie de monter à l'étage pour aller frapper à sa porte.
La principale pensée qui hantait mon esprit sur ce sujet était la plus énigmatique : comment n'avais-je pas vu à quel point elle m'avait ensorcelé ? Je n'avais pas d'autre verbe pour définir tout ça. Je fouillais dans ma mémoire mais tout ce dont je me souvenais, c'était de UCLA et de nos entrevues au sein des labos et des couloirs : nous nous croisions en nous maudissant, en nous lançant toutes sortes de piques. J'avais longtemps pensé que cette fille m'insupportait alors qu'en réalité, elle avait une sorte d'emprise sur mon esprit. J'avais réalisé tout ça lors de notre dernier rencontre avant la soirée du gymnase : ce jour-là, dans le labo, je n'avais pas tellement compris ce qu'il s'était passé mais j'avais bien senti à quel point je l'avais désirée. Et puis il y avait eu la fameuse soirée, sa robe hypnotisante et la catastrophe. Peut-être que l'accumulation d'événements en tous genres et l'occupation m'avaient brouillé l'esprit et surtout ma zone émotive après tout. Enfin... jusqu'à ce que je me prenne tout en pleine face.
Quand est-ce que ça avait commencé ? Peut-être ce jour de juillet où elle était venue ici, dans mon bureau. Ou alors cette nuit, alors que j'avais appris qu'elle était encore et toujours en danger malgré la distance que j'avais volontairement mise entre nous.... Et si c'était ça ? Et si je comprenais que ma présence ne la mettrait pas forcément plus en danger que ce qu'elle l'était déjà ? Et si dans l'équation, je n'étais finalement pas ce facteur aggravant que j'étais convaincu d'être ? Si seulement...
Il fallait que je me calme et que j'évite de m'emballer : si je m'écoutais, je serais en train de grimper les escaliers qui me séparaient d'elle à toute vitesse pour la rejoindre. Mais elle l'avait fermée. Elle avait fermé cette porte et ça signifiait qu'elle ne voulait pas me voir plus longtemps. Je devenais dingue. Dingue. Oui, j'étais dingue d'elle. Comment ? Aucune réponse cohérente, logique. Elle m'habitait. Je me voilais simplement la face. J'avais pourtant tout tenté : l'oublier, ne plus la voir, me laisser aller avec d'autres... Même Emy n'avait pas pu me faire oublier à quel point c'était elle que je désirais? Je repensai à Jordan et à l'année que nous avions passée ensemble en quelques sortes : nous avions eu une relation tellement hors sentiments que là, rien qu'en regardant Holly, je sentais absolument tout. Je ressentais chacun des battements de mon coeur, chacun de ses oublis dans son rythme aussi. Je pouvais sentir mon souffle devenir irrégulier en sa présence, sentir tout mon corps frissonner dès qu'elle m'effleurait... C'était une torture. Une torture qui me faisait du bien : elle me rappelait ce que c'était que d'avoir mal, de souffrir pour quelque chose autre que physique. Autre que ma soeur...

Je n'en pouvais plus, trop d'images, trop de "si", trop. Je devais trouver le moyen de m'endormir pour ne plus penser parce que la moindre de mes réflexions était pour elle. Je me levait pour prendre une bouteille d'eau sur mon bureau. Je ne bus que quelques gorgées avant de retourner m'asseoir sur le lit de fortune. Je pris ma tête entre mes mains, priant pour qu'elle se vide...

Un bruit.
Je relevai la tête, fixant ce que je savais être la porte, malgré l'obscurité...

_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   Ven 6 Mai - 21:54

Combien de temps étais-je restée ainsi ? Je n’en avais aucune idée. Je n’avais pas bougé d’un millimètre après avoir quitter la charmante rouquine et le beau brun qui envahissait à présent mon esprit. Tout s’emmêlait dans ma petite cervelle et je n’arrivais pas à y mettre un peu d’ordre. J’avais été à la limite de la fille odieuse toute la soirée et je m’en voulais terriblement. D’un autre côté n’était-ce pas ce qu’il avait souhaité ? C’est ce que j’avais cru comprendre lors de notre rencontre et pourtant, j’avais senti son regard posé sur moi, j’avais ressentit quelque chose, comme a chaque fois d’ailleurs. Cependant, je restais bloquée, il fallait que nous mettions tout ça au clair. Eleanor avait raison, une discussion serait des plus utiles...
Je fini par me redresser, marchant dans la pièce qui me servirait de chambre pour la nuit. Je fis même le lit, sans pour autant m’y installer, continuant de faire les cents pas dans la chambre. Il était juste la, il me suffisait de descendre les escaliers pour le retrouver. Je fini par ravaler ma fierté, prenant finalement le chemin qui me séparait de toutes ces explications. Je descendais discrètement les escaliers, remontai quelques marches. Pourquoi est-ce qu’il fallait que tout soit aussi compliqué ? Pourquoi tout ne pouvait pas être aussi simple qu’au début ? Pourquoi est-ce qu’il fallait que je me torture ainsi les méninges alors que ça n’avait jamais été le cas jusqu'à présent ? Pourquoi !?

Je devais être drôle à voir, et je me sentais terriblement ridicule à ce moment précis. J’avais besoin d’aller le voir alors pourquoi continuer à se torturer ainsi ? Finalement je descendis les derniers escaliers d’une traite, décidée à mettre au clair tout ça. Arrivé devant la porte, j’hésitai une nouvelle fois puis toqua. Je n’attendis pas une seconde de plus et ouvrai même la porte a la volée. Tant pis pour la politesse et tant pis pour le dérangement. La pièce était dans la pénombre et la seule lumière provenait du couloir.

« Désolée... D’entrer comme ça... Et désolée d’être la cette nuit. Je sais que tu n’as pas spécialement envie de me voir, j’ai bien compris le message de la dernière fois... Enfin je pensais... Mais Eleanor à raison, on a besoin de parler... » Ma voix était saccadée, je cherchais mes mots mais ceux-ci sortaient brut, sans que je puisse former des phrases correctes. « Maintenant peut-être que toi t’en a pas envie, mais... J’en ai besoin, j’ai besoin de savoir ce qu’il se passe. J’ai essayé d’oublier mais c’est impossible, presque tout me fait penser à la dernière fois. » Je passai nerveusement la main dans mes cheveux. « J’ai besoin que tu me dises clairement de partir et ne pas revenir, parce que c’est plus fort que moi, j’ai envie de revenir. »

Je pris une immense respiration avant de souffler un bon coup. Ce n’était qu’une petite partie de ce que je ressentais, mais j’avais besoin qu’il dise quelque chose avant de pouvoir continuer. Mon regard était posé sur lui bien que je ne puisse pas le voir clairement. Je sentais les tremblements envahir mon corps, mais je tentais de les refouler du mieux que je le pouvais. Je restais là, immobile dans l’encadrement de la porte, j’étais incapable de faire quoi que ce soit. Je me triturais simplement les doigts dans un tic nerveux.
Réagis s’il te plaît, dis quelque chose, ne me laisse pas comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
Aaron O'Hara

Superman au rabais

avatar

Messages : 11417

All about you
Your secret life:
Disponibilité: indisponible

MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   Mer 11 Mai - 18:20

La porte s'était ouverte puis Holly avait déboulé. Sans même la voir, je savais que c'était elle : sa voix, son odeur, même sa respiration. Comment avais-je pu apprendre ces choses d'elle par coeur sans même m'en rendre compte ? Comment étais-je capable de la reconnaître à de si petits détails ? Ça me dépassait et tellement d'autres choses venaient de faire irruption dans mon esprit qu'en réalité, je m'en foutais.
Elle était là, elle parlait, elle s’essoufflait même... tout ce qu'elle disait me faisait du bien mais c'était à peine si je l'entendais. Je comprenais qu'elle aussi, elle n'y pouvait rien. Je voyais qu'elle aussi, elle était comme moi : elle luttait encore et encore pour finalement se rendre compte qu'il n'y avait rien à faire. Mon coeur s'emballait, ma respiration s'arrêtait et mes pensées aussi : je ne voulais plus penser, ce n'était plus à l'ordre du jour, c'était proscrit. Cogiter, tenter de se raisonner n'avait fait que nous détruire et j'en avais marre de détruire tout ce qui se trouvait sur mon passage sans le vouloir...

Lorsque le silence s'installa, j'attendis... Je sentis mon coeur rater un nouveau battement. Je sentis mes jambes s'impatienter, je sentis tout mon coeur réagir au contraire de ce que ma tête tenter de faire. Je me levai et la rejoignis aussi vite que possible. Je tentai de lui parler, de lui dire ce que je voulais qu'elle sache mais rien ne sortait. Je n'avais plus de mot. Mon coeur prit le dessus et finalement, je l'attirai avec force vers moi pour l'embrasser... Elle était ce séparateur entre mon corps et mon esprit qui affolait chacun de mes sens. Mes mains prenaient appui sur ses hanches, s'assurant qu'elle ne puisse filer sans que je le veuille. Je la serrais comme si j'avais peur de la perdre... Et c'était le cas. Et puis je sombrai... Je ne pensais plus à rien, je profitais juste d'elle, de son corps contre le mien, de ses cheveux qui sentaient le shampooing et dont l'humidité rafraichissait mon visage, de ses lèvres qui m'avaient tant manqué alors qu'en réalité, je n'en avais profité que lors de notre dernière entrevue...
C'était dur à comprendre mais en même temps, je ne voulais pas essayer de m'expliquer ce qu'il se passait. Je n'étais sûr que d'une chose : je la voulais. Je ne voulais plus me torturer en me demandant ce qu'il se passerait si... Non. Je voulais vivre. L'arrivée de Shannon dans ma vie, les projets d'Eleanor, les petits moments que vivaient mes amis... Tout ce dont je m'étais privé... A vouloir protéger les autres et à vouloir me couper d'eux, j'avais fini par me détruire. Je voulais revivre. Je voulais exister et surtout, je voulais être avec elle, cette sirène blonde qui faisait de ma vie un enfer en me rappelant à quel point je ne pouvais l'oublier... Je voulais plonger avec elle, quoi qu'il se passe parce que j'aimais son contact...

Je me détachai d'elle : elle devait être aussi sonnée que moi, sans compter la peur du supposé enlèvement raté... Et moi, qu'est-ce que je faisais ? Je lui sautais dessus alors qu'elle venait me dire qu'elle se sentait perdue... Mais quel con ! A vouloir ne plus penser, je me conduisais comme le dernier des connards : je venais de profiter de son moment de faiblesse... Je me sentais mal... Et bien à la fois.... Ce qu'elle avait dit était exactement ce dont j'avais besoin mais en même temps, le contexte faisait peut-être qu'elle en était arrivée à cette conclusion... Si elle n'avait pas été à Genome ce soir-là, il ne serait probablement jamais rien arrivé. Je relâchai alors totalement mon étreinte, comme un gamin pris en faute. S'il y avait eu de la lumière à cet instant là, j'étais persuadé qu'elle aurait remarqué que je rougissais. Enfin, j'avais l'impression de rougir : j'avais très chaud et j'étais mal à l'aise.
D'un geste de la main, j'allumai la lumière. J'étais face à elle et je ne pus que la fixer bêtement. Je levai ma main, puis la rebaissai... Je réussis finalement à la relever pour prendre la sienne et la conduire vers le lit, prenant soin de fermer la porte derrière moi. Je la fis s'asseoir, prenant place à ses côtés. Je lâchai sa main pour joindre les miennes. Je ne voulais pas être troublé, enfin, c'était légèrement trop tard. J'inspirai lentement avant de tourner mes yeux vers elle :

« Désolé... Hum... Tu as raison, il faut qu'on parle. Je... je suis désolé Holly... Je... Je comprends que ta réaction est sûrement due à la peur, ne t'en fais pas... le truc c'est que... »

Que moi je veux être là ? Que la situation soit troublante ou non ? Je venais de me persuader que si elle était là, c'était uniquement parce qu'elle avait peur et qu'elle avait besoin de se sentir rassurée. Je pouvais la rassurer mais je me demandais si j'allais être capable de la laisser partir une fois qu'elle aurait retrouver ses esprits...


_______________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: ♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

♦ In#2 ♦ « We are Broken » [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVOLUTION :: GENOME GROUND ZERO :: GENOME ARCHIVES-